Licence professionnelle Commercialisation des produits alimentaires Sciences, technologies, santé mention Commercialisation de produits alimentaires

Code diplôme/certificat: LP10300A

60 crédits

Niveau d'entrée

  • Niveau III (bac+2)

Niveau de sortie

  • Niveau II (bac+3 bac+4)

Responsable national

Responsable opérationnel

Adapter les techniques de vente au secteur.

Publics / conditions d'accès

Prérequis :
Cette formation s'adresse à des diplômés ayant capitalisé ou obtenu l'équivalent de 120 ECTS après
  • une formation scientifique de type BTS (Biotechnologie, Bioanalyses et contrôles, Analyses de biologie médicale, Chimie, Qualité dans les industries agro-alimentaires et biotechnologiques, Biophysicien de laboratoire), BTSA (Sciences et technologies des aliments, Analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques),  L1 + L2 (ex DEUG Sciences et technologies, mention Sciences de la vie...), DEUST (Biotechnologie, Biologie santé environnement), Technicien supérieur des STI du CNAM (Biochimie biologie, Chimie), DUT (Génie biologique, Biophysique...)
  • une formation commerciale de type BTS NRC (Négociation et Relation Client) ou MUC (Management des Unités Commerciales), BTSA technico-commercial des produits alimentaires, DUT (Techniques de commercialisation, Techniques de commercialisation orientation alimentaire, Gestion administrative et commerciale).
et ayant validé le C2i (possibilité aussi de valider le C2i pendant l'année de formation en utilisant la formation ouverte à distance -FOAD- du Cnam )

Objectifs

Se former au métier de commercial terrain (responsable de secteur) au service des entreprises du secteur de l'agro-alimentaire.

Mentions officielles

Intitulé officiel figurant sur le diplôme : Licence professionnelle Commercialisation des produits alimentaires

Inscrit RNCP : Inscrit

Codes NSF : Agro-alimentaire, alimentation, cuisine

Code ROME : -

Stage / missions


Stage : En formation initiale, les périodes en entreprises (29 semaines) constituent la mise en situation de travail. Le statut de l'apprentissage fait du jeune un salarié de l'entreprise qui doit donc se retrouver en situation de travail. Néanmoins, le tuteur pédagogique veille, en collaboration avec le maître d'apprentissage, à ce que chaque apprenti soit mis, autant que faire se peut, en situation de travail et d'apprentissage des capacités requises par le métier auquel il se prépare.En formation continue : dispensés du stage en entreprise.

Projet / mémoire

Projet tuteuré : En formation initiale : Quatre semaines (140 h) sont réservées au projet tuteuré. Le sujet est défini par le maître d'apprentissage en relation avec l'enseignant « tuteur pédagogique » et l'apprenti. Il porte sur une application ou un développement, traité ou projeté par l'entreprise. Il comporte une partie bibliographique en lien avec son sujet. L'apprenti, dans un premier temps, replacera son sujet dans un contexte plus général, exposera clairement la problématique, envisagera différentes hypothèses de solutions qu'il critiquera. À partir d'une hypothèse plausible, l'apprenti mènera son étude qui comportera obligatoirement une partie sur le terrain, lui permettant d'utiliser et de développer sa maîtrise des techniques de vente et de négociation. Il exploitera ses résultats et portera des conclusions. Pendant ces quatre semaines, l'apprenti fera régulièrement le point sur les avancées de son projet avec son tuteur pédagogique, qui orientera ou réorientera son travail. Le projet tuteuré sera conduit en temps réel par échanges de courriers électroniques entre l'apprenti et le tuteur pédagogique. Pour cela, chaque apprenti devra ouvrir une adresse mail personnelle. Le tuteur pédagogique pourra à distance suivre le travail réalisé et l'annoter au fur et à mesure de son avancement. Pour la conduite de ce projet tuteuré, une relation triangulaire, apprenti - tuteur pédagogique - maître d'apprentissage, devra être privilégiée, aussi souvent que possible.Un rapport écrit, en trois exemplaires, sera réalisé par l'apprenti, et remis au maître d'apprentissage, au tuteur pédagogique ainsi qu'à l'administration, à la fin du projet. Une soutenance orale, devant des enseignants de la formation, le tuteur pédagogique et le maître d'apprentissage, sera organisée dans les quinze jours qui suivront la fin du projet tuteuré. Les bénéfices attendus sont une intégration dans l'entreprise, une prise en compte des contraintes du monde industriel, une gestion personnelle de projet, l'obligation de structurer et rédiger un rapport ainsi que de réaliser et de maîtriser l'exercice de communication que représente la soutenance devant un jury.
En formation continue : Les auditeurs de formation continue réalisent un projet tuteuré dans le cadre de leur entreprise d'origine et présentent un mémoire.

Modalités d'évaluation

La licence professionnelle est décernée aux étudiants qui ont obtenu à la fois une moyenne générale égale ou supérieure à 10 sur 20 à l'ensemble des UE et UA affectés de leurs coefficients, y compris le projet tuteuré et le stage, et une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20 à l'ensemble constitué du projet tuteuré et du stage. Deux sessions d'examen sont organisées pour une même année universitaire. Pour la deuxième session, l'apprenti peut conserver le bénéfice des unités d'enseignement pour lesquelles il a obtenu une note égale ou supérieure à 8. Pour l'évaluation du projet tuteuré et du stage, un jury d'enseignants jugera du mémoire écrit et de la soutenance orale individuelle.

Compétences


- organiser et gérer son secteur
- développer les activités de vente auprès de ses clients ;
- recueillir, traiter et diffuser les informations commerciales
- mettre en place des opérations de marketing opérationnel
- surveiller et améliorer l'implantation des produits alimentaires dans les points de vente d'un secteur géographique en application des accords nationaux et/ou régionaux
- augmenter la visibilité de ses marques en optimisant l'emplacement.
tout en étant capable de développer un argumentaire basé sur les connaissances acquises en ce qui concerne les qualités nutritionnelles, hygiéniques et organoleptiques des produits.

Débouchés professionnels

* Attaché commercial en grandes et moyennes surfaces de vente (GMS),
* Merchandiseur,
* Technico-commercial en industries agro-alimentaires.

Contact

Industries agro-alimentaires
2D1P10, 292 rue St Martin
Paris 75003
Tel :01 40 27 23 70
Sylvie Davidou
Voir les sites

Voir les dates et horaires, les lieux d'enseignement et les modes d'inscription sur les sites internet des centres régionaux qui proposent cette formation

Enseignement non programmé en 2017/2018